25/ Listopad 2017
Imieniny:
RITA 2016
 
Wybierz język

Dans ma jeunesse qu'avais-je a faire de ces mémoires, moi qui
étais tourné uniquement vers l'avenir?
Aujourd'hui je les lis avec avidité, conscient de la valeur des noms de lieu, des chemins tortueux ,
des collines et des bacs qui traversent les fleuves .
Combien nous devons chérir provinces, maisons, dates et la trace de ceux qui nous ont précédés.

Czeslaw Milosz, « Mon grand-pere Zygmunt Kunat » extrait de « TO » Znak éditeur,2001

Pourquoi sommes-nous a la recherche de la Pologne?

Nous cherchons une Pologne telle qu'elle était a travers les siecles, hétérogene comme la tour de Babel, riche et variée dans sa cuisine, source d'étonnement et d'émerveillement pour les étrangers mais familiere a ceux qui
y étaient nés.

Une Pologne dont nous devrions etre fiers, et dont nous devrions conserver et chérir tendrement l'identité dans ce tournant historique ou se construit l'unité du vieux continent déchiré entre l'est et l'ouest. Cette Pologne que
nous recherchons nous donnera la force de surmonter nos craintes et nos complexes. Nous la rechercherons en écoutant les récits confus, en plongeant dans les arbres généalogiques et dans les coffres pleins de vieilles photos et dans d'incessantes discussions.

Dans ces pérégrinations dans le passé, nous entrerons souvent dans une Pologne qui n'est plus mais nous croyons que nous y découvrirons ces signes particuliers a notre nation dont nous devrions etre fiers : les fondements de la tolérance, le respect d'autrui, la fidélité a nos propres traditions et la fierté qui en découle.

En fait, la Pologne se trouvait partout ou vivaient toutes ces magnifiques nations qui lui doivent beaucoup mais auxquelles elle doit aussi beaucoup : Ukrainiens et Juifs, Bielorusses et Lituaniens, Lemkos des Beskides et
Allemands, Tartares et Russes, Caraites et Tziganes. Ils ont enrichi son patrimoine national, culturel, sa pensée, sa cuisine et sa langue et ils constituent des traits incontournables de son image .

Au cours des siecles, ces nations ont participé a l'édification de notre patrie, créant son image unique, meme si elle n'a pas toujours été pour elles une mere aimante. Au contraire elle s'est souvent montrée une dure marâtre. Nous ne voulons pas effacer les signes affligeants, nous en tirerons enseignements et sagesse pour l'avenir.

La galerie La Pologne de A a Z (Alfabet Polski), projet auquel nous travaillons, vise a une nouvelle lecture de l'héritage de la Pologne des Jagellon et de la République des Deux Nations (Polono-Lituanienne). Cet héritage, a notre avis , mérite d'etre rappelé et entretenu . C'est une part importante de notre histoire rejetée dans l'oubli ou bien interprétée de façon tendancieuse pendant tant d'années. Une réflexion sur les réalisations de cette premiere République peut se révéler profitable, compte-tenu des défis qui confrontent la Pologne actuelle a l'occasion de son entrée dans l'Union Européenne.

La République des Jagellon fut en effet le premier état dans l'histoire de l'Europe a ne connaître ni l'unité ethnique ni la domination d'une nation sur les autres pas plus que l'hégémonie d'une langue ou d'une pratique religieuse. C'était un pays ou le monarque était soumis aux lois et ou le pouvoir lui était confié sur la base d'accords. La garantie de la paix intérieure dans cet édifice, unique a cette époque, exigeait de la part des hommes politiques d'alors un grand sens des responsabilités et du savoir-faire pour maintenir durablement un équilibre délicat entre les différentes parties de la fédération dont les intérets étaient parfois conflictuels.

Il ne faut pas une imagination particulierement fertile pour voir se profiler dans cet état le prototype de l'Union Européenne. En fait, rien ne vient mieux étayer la these que nos aspirations européennes ne sont pas dictées de l'extérieur , étrangeres, mais qu'elles sont profondément enracinées dans notre tradition multinationale. De plus, c'est précisément dans le cadre de cette fédération multinationale européenne que la Pologne, il y a des siecles, avait atteint le sommet de sa puissance, son âge d'or. Pavel Jasienica écrivait d'elle qu'elle était une oeuvre « ... magnifique, le visage tourné vers l'avenir mais aussi nécessitant un difficile et incessant travail d'horloger pour faire tourner harmonieusement ses multiples rouages internes. » Au fil des ans ce travail ardu a produit des qualités précieuses et des capacités telles que la tolérance, l'aptitude au compromis et la coopération par-dela les divisions, et la loyauté envers les concitoyens et l'état.

Nous croyons que les épreuves des deux cents dernieres années n'ont pas entierement effacé de la conscience nationale des Polonais le patrimoine jagellonien et qu'elles n'ont fait que le repousser au fond du subconscient.
Nous espérons qu'une large fraction de nos compatriotes ont conservé le gene jagellonien. Pour l'instant, il demeure assoupi et inactif mais un effort éducatif peut le réveiller et le mettre au service de notre avenir commun.

La galerie La Pologne de A a Z que nous projetons consistera en deux parties : un musée en dur et un mini site d'acces a Internet (voyez sa version test présentée sur le site A AforgottenOdyssey,wwwaforgottenodyssey..com/gallery/albums.php).

Le musée en dur (dont les travaux sont bien avancés) présentera quelques dizaines de milliers de cartes postales et de photos d'avant-guerre d'origine révélant la richesse ethnique, religieuse et culturelle de la Pologne. La
partie principale des collections sera classée selon des criteres correspondant a la notion du multuculturalisme de la Pologne .

Le site Internet sera l'émanation virtuelle de la galerie. Les collections seront présentées par régions (voivodies) d'avant-guerre et rattachées a des lieux précis. Les personnes intéressées, pas uniquement de Pologne mais aussi
du monde entier ( d'Allemagne, d'Ukraine etc...) pourront retrouver leur lieu d'origine et ainsi ajouter, en les scannant, des cartes postales ou des photos de leur propre collection avec leurs commentaires.De cette façon pourront se former des clubs de villages et de villes ainsi que de minorités nationales ( par exemple un club d'Allemands polonais, de Polonais allemands, de Tziganes polonais, de Juifs polonais etc... avec la possibilité d'utiliser leur langue nationale) . Il n'y a pas de limites dans notre conception : un Lituanien dirigera le club de Vilnius, un Polonais d'origine juive celui de Grodno, un Californien celui de Szczebrzeszyn. Nous comptons sur la participation des associations locales, des passionnés du passé et de tous ceux qui entretiennent avec la Pologne des liens affectifs. Tous disposeront d'un outil interactif pour présenter leurs propres documents et pour établir des contacts avec le monde entier.

Cette grande entreprise n'est rendue possible qu'aujourd'hui grâce aux technologies nouvelles qui permettent la mise en place de méthodes d'enseignement entierement neuves, la circulation des idées, les débats en ligne. C'est de ces possibilités que l'association A la Recherche de la Pologne ( Szukamy Polski) enregistrée aupres du Tribunal de Région de Bialystok le 3 avril 2003 (KRS : 0000157426) entend profiter.


La galerie La Pologne de A a Z a une dimension éducative avec des éléments qui s'adressent a l'imagination des jeunes (en ligne : galeries photographiques, clubs, interactivité). Le projet vise a créer un forum (en ligne) de débats de haut niveau sur la Pologne, a élaborer ensemble un corpus de connaissances sur le pays, a stimuler intellectuellement les éleves des écoles secondaires, a accéder a une plus large information. (La page test du journal en ligne doit etre rédigée par les étudiants et les éleves des écoles de Bialystok.)

Nous sommes certains qu'en mettant les technologies nouvelles au service d' une approche moderne du patriotisme et de l'histoire multiculturelle nous serons plus efficaces pour former la conscience nationale et le patriotisme qu'avec les méthodes scolaires traditionnelles. Grâce a ce projet, unique en son genre, nous espérons réveiller le gene jagellonien tout en Ť privatisant ť un peu un patriotisme qui a été, dans l'opinion publique, confisqué au profit des hommes politiques et des patriotes professionnels.

En réactivant les éléments les plus précieux du gene jagellonien il nous sera plus facile de devenir membres a part entiere de la Nouvelle Europe. Rejoignez la création de la galerie La Pologne de A a Z. Petits et grands, jeunes et vieux, que vous soyez de Bialystok, de Parczew ou de Chicago, soutenez-nous dans la construction de cette barque pleine de débats fructueux qui devrait confirmer notre ancrage durable dans le continent européen, mais a un endroit - ne serait-ce qu'a sa lisiere- ou l'on pourra gouter au merveilleux nectar de la culture orientale a laquelle nous appartenons aussi. Cette idée force de puiser la fierté dans notre tradition multiculturelle et dans notre amour de la tolérance et de la fraternité développées au cours des siecles - meme si cela parait banal - est l'ossature sur laquelle repose toute cette entreprise.

 Tomasz Wiśniewski                                 Jan Oniszczuk   

Traduit pres Nelly Markovic
Nelly: Dzię - ku - je - my

 
 
© 2011 Stowarzyszenie Szukamy Polski
Projekt i wykonanie: G3 Media